25,00 €

Centenaire de la déclaration de la Guerre 1914-1918

Préface

Après trois années de travail et de recherches, Marie-France Michaux et Jean Piéton vous présentent ce « Livre d’Or », recueil des victimes militaires et civiles de la Première Guerre Mondiale.

Ce ne fut pas une mince affaire, car si les deux monuments aux morts de Wignehies (Nord) dénombrent 139 soldats et 25 victimes civiles pour le monument paroissial et 125 soldats et 27 victimes civiles pour le monument communal, nous sommes loin de la vérité.

En effet, une loi stipule que les municipalités doivent faire également apparaître sur le monument aux Morts de leur commune ou sur une plaque rajoutée, les noms des soldats n’habitant plus leur commune de naissance au moment de la déclaration de guerre et ceux né dans d’autres communes mais habitant une commune d’accueil à la date suscitée. C’est ainsi que nous arrivons à 214 Victimes Militaires soit 75 noms qu’ils ont dus rechercher.

Soucieux de présenter un ouvrage détaillé, les auteurs nous livrent tous les renseignements qu’ils ont découverts, allant de la couleur des yeux et des cheveux, jusqu’aux circonstances de leur décès.

Personnellement, j’ai peu collaboré à la réalisation de cet ouvrage. Je me suis limité à visiter en compagnie de Marie-France, une trentaine de nécropoles nationales pour tenter d’y retrouver des tombes. J’ai été frappé par l’étendue de ces cimetières –une croix portant souvent deux noms- la simplicité, l’alignement des tombes en longueur, en largeur et bien souvent en diagonale, l’égalité devant la mort le même type de tombe pour un simple soldat que pour un général l’entretien et la propreté de ces nécropoles. C’est ainsi que nous avons visité les départements proches ou qui furent le théâtre de violents combats : Aisne, Oise, Somme, Ardennes, Meuse, Marne, Pas-de-Calais et Nord évidemment. Mais nous avons poussé nos recherches bien au-delà de la ligne de front : Pougues-les-Eaux, Vichy, Nîmes, Limoges, Orléans, où nous avons découvert des tombes de braves envoyés dans des hôpitaux militaires et qui ne revinrent pas. A chaque fois, j’ai ressenti la même perception imaginaire : tous ces Héros rassemblés sur une place et d’un seul coup, par une force maléfique, leurs corps meurtris, déchiquetés, propulsés aux quatre points cardinaux, loin de la terre qui les a vus naître.

Et pour terminer sur un note d’espoir, je citerais cette courte phrase lue sur un monument aux Morts : « Ni haine, ni oubli ».

Daniel Michaux

Auteur : Marie-France MICHAUX & Jean PIETON
Type d’ouvrage : Livre
Nombre de page : 107
Editions Mémoire vive de Wignehies

Catégorie : 
Producteur : 
Mémoire Vive
Référence:
2015-MV-083-T
Stock : 
1